lundi, mars 1, 2021

Un deuxième décaissement des subventions dédiées au transport, avant fin janvier 2021

Dans la même catégorie

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Un deuxième décaissement des subventions destinées aux exportateurs tunisiens et accordées au transport aura lieu d’ici fin janvier 2021, a déclaré à la TAP, le vice-président de la Chambre Syndicale Nationale des Sociétés de Commerce International, Zied Jaouadi. La moitié de ces subventions destinées au transport et visant à soutenir les entreprises dans cette conjoncture influencée par l’épidémie du Coronavirus, a été décaissée la semaine dernière par le Centre de promotion des exportations (CEPEX).

Lors d’une réunion, entre le ministre du Commerce et du Développement des exportations, Mohammed Bousaid, et le président de la Chambre Syndicale Nationale des Sociétés de Commerce International, Taoufik Melih, avec la participation des représentants de l’UTICA, et du Cepex, les intervenants ont évoqué la nécessité de réviser le cadre juridique des entreprises du commerce international. Ce cadre règlementaire n’a pas été amendé depuis l’année 1994. Sa révision permettra aux entreprises exportatrices de promouvoir leurs exportations vers les marchés africain, algérien et libyen, d’après les intervenants à cette réunion.

Les représentants de la Chambre Syndicale Nationale des Sociétés de Commerce International ont revendiqué, lors de cette entrevue, l’implication du secteur privé dans les démarches de restructuration du CEPEX et de Fonds de promotion des exportations (FOPRODEX), qui ont démarré en 2020.

Ils ont évoqué les difficultés entravant l’activité des sociétés exportatrices, notamment en matière de transport et de logistique. Une rencontre est ainsi prévue avec la participation du ministres du Commerce et celui de Transport et de la logistique, ainsi que des représentants de l’UTICA, pour examiner les difficultés rencontrées au niveau des ports et définir les moyens permettant de les surmonter, notamment en ce qui concerne le port de Radès, principal port maritime pour l’exportation des marchandises tunisiennes

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également