Combien le Royaume-Uni doit à l’UE ?

En tant qu’État membre, le Royaume-Uni a pris certaines obligations comme celles liées au budget à long-terme de l’Union européenne, aussi appelé cadre financier pluriannuel. Le défi est de calculer le montant de ces engagements lors des négociations sur la sortie ainsi que sur les relations post-Brexit.

De nombreux sujets sont concernés, des investissements dans la recherche et l’infrastructure à l’aide au développement en passant par les retraites des fonctionnaires européens du Royaume-Uni.

Les conséquences de la sortie du Royaume-Uni sur le budget de l’UE

La sortie du Royaume-Uni a des conséquences sur les budgets de l’UE des années à venir car il y aura moins d’États membres pour y contribuer. Dans une interview, Jens Geier, le député chargé de négocier une grande partie du budget au nom du Parlement, explique l’impact du Brexit sur le budget de l’UE 2017.

Consultez notre infographie pour découvrir les contributions au budget de l’UE de chaque État membre, dont le Royaume-Uni.

La position du Parlement
Outre les engagements pris en tant qu’État membre, les négociations couvrent aussi les contributions du Royaume-Uni au budget européen à l’avenir. En effet, s’il souhaite continuer à avoir accès au marché unique, à l’union douanière ou profiter des autres initiatives européennes, les députés européens ont souligné dans une position adoptée le 5 avril dernier que le pays devrait contribuer financièrement.

La position du Parlement européen précise aussi que le Royaume-Uni devrait honorer ses obligations juridiques, financières et budgétaires y compris les engagements pris dans le cadre financier pluriannuel actuel.

La position adoptée donne les lignes directrices sur les négociations en cours entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Le Parlement européen joue un rôle clé dans le résultat de ces discussions.