Europe: repli de l’exposition globale du système bancaire de l’ensemble de la zone euro de 5,1% des actifs bancaires à 4,8%


A l’exception des systèmes bancaires italien et portugais, les systèmes bancaires des principaux pays de la zone euro ont réduit leur exposition à la dette publique entre juillet 2017 et juillet 2018. L’exposition globale du système bancaire de l’ensemble de la zone euro s’est ainsi repliée de 5,1% des actifs bancaires à 4,8%.

La plupart des systèmes bancaires ont réduit leur exposition globale à la dette souveraine et ce, davantage à l’égard de leur Etat d’origine qu’à celui des autres Etats de la zone euro.

Les banques grecques et, dans une moindre mesure, espagnoles ont diminué leur exposition à la dette souveraine domestique mais l’ont augmentée vis-à-vis des autres Etats de la zone euro. Les systèmes bancaires portugais et irlandais ont concentré leurs achats sur les titres émis par ces mêmes pays. Enfin, si les banques italiennes ont, à l’instar des banques portugaises, accru leur exposition globale, elles l’ont renforcée deux fois plus fortement à l’égard de leur Etat d’origine que du reste des Etats de la zone euro.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici