mardi, mars 31, 2020

Italie – Le déficit budgétaire se dégradera et dépasserait 3% du PIB du fait de mesures de soutien à l’économie

Les plus lus

« safe tunisia »  le nouveau challenge 100% en ligne de novation city pour endiguer le covid-19

Novation City « Pôle de Compétitivité de Sousse » a lancé ce 17 mars 2020,  le " SAFE TUNISIA CHALLENGE ", un concours...

Bourse de Tunis : Le marché a entamé la semaine sur une note d’optimisme

L’indice de référence a signé une avancée de 0,34% à 6 433,65 points, réduisant ainsi ses pertes annuelles à...

Hannibal Lease – Demande d’agrément auprès de la BCT pour se transformer en Banque Digitale

Hannibal Lease informe a déposé, le Vendredi 27 Mars 2020, une demande d’agrément auprès de la Banque Centrale de...

L’Italie, pays le plus touché en Europe par l’épidémie de Covid-19, connaîtrait une sévère récession en 2020 avant de rebondir modérément en 2021. L’effet de rattrapage attendu au deuxième semestre 2020, un important plan de relance et la forte chute des prix du pétrole ne compenseront que partiellement la baisse d’activité provoquée par la pandémie. La croissance connaîtra un léger rebond en 2021-2022. Le taux de chômage recommencera à augmenter en 2020.

La consommation des ménages sera sévèrement touchée au premier semestre du fait des mesures de confinement mises en place par le gouvernement pour éviter la propagation du virus. La consommation dite « non-essentielle » représente environ 20 % de la consommation des ménages et le rattrapage au second semestre ne sera que partiel.

La consommation publique soutiendra la croissance grâce à un plan de relance de 25 milliards d’euros annoncé par le gouvernement. Les mesures comprennent un soutien aux travailleurs touchés par des licenciements temporaires, des fonds supplémentaires pour les petites et moyennes entreprises impactées par les fermetures et un moratoire sur les remboursements des prêts hypothécaires des entreprises et des particuliers.

mondiales. Elles subiraient une baisse de leurs marges et réduiraient nettement la voilure en termes d’investissement. Plus la crise durera, plus il sera difficile pour les entreprises d’éviter les faillites, et les créances douteuses augmenteront à nouveau, mais seulement modérément dans le cadre de notre scenario.

La demande extérieure restera faible cette année en raison de l’impact économique mondial de la pandémie de Covid-19. Les importations devraient se contracter plus fortement que les exportations car l’économie nationale est plus durement touchée que ses principaux partenaires commerciaux. La contribution extérieure à la croissance serait donc légèrement positive en 2020.

Le pays devrait connaître un léger rebond en 2021 et 2022, grâce à la reprise du cycle européen, à une politique monétaire très accommodante et une hausse modérée des prix du pétrole. La demande intérieure resterait modérée au cours des deux prochaines années. L’activité dans le secteur de la construction resterait atone. La consommation des ménages se redresserait légèrement, mais n’offrirait qu’un soutien modeste à la croissance.

Avec le plan de relance de 25 milliards d’euros et une contraction du PIB, le déficit budgétaire devrait dépasser 3 % du PIB en 2020 et diminuer ensuite, la plupart des mesures n’étant que temporaires. Le ratio de dette publique augmenterait à nouveau. Les règles budgétaires européennes seront assouplies en raison de circonstances exceptionnelles et le risque d’une procédure de déficit excessif lancée à l’encontre de l’Italie reste faible. Toutefois, nous nous attendons à ce que la réaction du marché soit très sensible aux nouvelles économiques et aux mesures de politique monétaire, et les spreads souverains peuvent rester volatils.

Articles récents

« safe tunisia »  le nouveau challenge 100% en ligne de novation city pour endiguer le covid-19

Novation City « Pôle de Compétitivité de Sousse » a lancé ce 17 mars 2020,  le " SAFE TUNISIA CHALLENGE ", un concours...

Bourse de Tunis : Le marché a entamé la semaine sur une note d’optimisme

L’indice de référence a signé une avancée de 0,34% à 6 433,65 points, réduisant ainsi ses pertes annuelles à 9,67%. Contre toute attente, les...

Hannibal Lease – Demande d’agrément auprès de la BCT pour se transformer en Banque Digitale

Hannibal Lease informe a déposé, le Vendredi 27 Mars 2020, une demande d’agrément auprès de la Banque Centrale de Tunisie pour se transformer en...

BH LEASING – Nouvelles nominations à la direction générale et à la présidence du conseil

Le Conseil d’administration de la compagnie BH Leasing, réuni le 23 Mars 2020, a décidé les nominations suivantes : Najet Chabchoub vient d’être désignée, récemment...

Coronavirus : La Fondation Solidarité & Innovation by UIB fait don de 700 mille dinars

Dans le contexte exceptionnel de l’épidémie de Coronavirus, la Tunisie vit un moment sans précédent. La crise actuelle porte atteinte non seulement à la...

Moody’s : Un sévère avertissement que vient d’infliger sur le secteur automobile

L’agence de notation financière a mis sous surveillance pas moins de sept constructeurs automobiles européens, en pleine crise du coronavirus qui les a contraint...

Covid-19 : Moody’s s’attend à un tsunami économique mondial en 3 phases

Dans une note publiée récemment, Moody’s Analytics prévient que la pandémie de coronavirus (Covid-19) a créé un « tsunami économique mondial”, étant donné la...

La BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer l’impact de la pandémie en Afrique

La Banque africaine de développement notée triple-A a levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers...

Dans la même catégorie