samedi, mars 6, 2021

La BCE devrait amplifier son action dans les prochains mois, selon Allianz GI

Dans la même catégorie

Allemagne: Hausse plus forte que prévu des commandes à l’industrie en janvier

Les commandes à l'industrie allemande ont augmenté deux fois plus que prévu en janvier, la forte demande étrangère ayant...

Bourses européennes: Nouveau recul des actions malgré le dynamisme de l’emploi US

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge vendredi, les chiffres meilleurs qu'attendu de l'emploi aux Etats-Unis n'ayant pas...

Les Bourses européennes ont fini dans le rouge en attendant Powell, le CAC 40 inchangé

A l'exception de Paris, les principales Bourses européennes ont fini en baisse jeudi dans l'attente du discours que doit...

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

Luis de Guindos: L’inflation en zone euro devrait dépasser les prévisions en 2021

Il est clair que l'inflation dans la zone euro dépassera les prévisions de la Banque centrale européenne (BCE) cette...

La Banque centrale européenne (BCE) devrait intensifier son action dans les prochains mois face à l’essoufflement de la croissance dans la zone euro, dit-on chez Allianz Global Investors.

La réunion de rentrée de l’institut d’émission, jeudi, devrait être pauvre en annonces mais la BCE devrait néanmoins la mettre à profit pour réitérer son message accommodant, écrit Franck Dixmier, directeur des investissements obligataires pour la branche de gestion d’actifs de l’assureur allemand, dans une note publiée lundi.

« Face à un degré d’incertitude élevé sur l’évolution de la pandémie, la faible inflation et les perspectives macroéconomiques, un soutien constant de la politique monétaire et le maintien d’un biais accommodant sont indispensables et elle (la BCE, ndlr) se tient prête à faire davantage », lit-on dans la note.

Les mesures susceptibles d’être annoncées dans les prochains mois pourraient inclure une extension des montants d’actifs que la BCE rachète dans le cadre de son « programme d’achats d’urgence pandémique » (PEPP) ou une modification des paramètres de celui-ci, selon Allianz GI.

La BCE pourrait également rendre plus favorables les conditions des prêts qu’elle accorde aux banques dans le cadre de ses opérations de financement ciblées à long terme (TLTRO), poursuit Franck Dixmier.

« Une baisse du taux de dépôt, qui relancerait le débat sensible sur les taux d’intérêts négatifs, nous semble en revanche plus difficile à anticiper », ajoute-t-il.

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également