jeudi, février 25, 2021

Indice de liberté économique : La Tunisie classée 128ème sur 180 pays

Dans la même catégorie

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

La Tunisie vient d’être classée 128ème sur un total de 180 pays, avec un score de 55,8, par l’Indice de la liberté économique 2020, un indicateur fondé sur un ensemble de dix critères économiques, créé par la Fondation Heritage et le Wall Street Journal. Son objectif affiché est de mesurer la liberté économique dans les différents pays du Monde.

La Tunisie, qui se situe dans le groupe « Principalement non libre » (mostly unfree), est classée 10e sur les 14 pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), et son score global est bien inférieur aux moyennes régionales et mondiales », peut-on lire dans le rapport.

Toutefois, le score de la Tunisie s’est accru de 0,4 point, en raison d’une amélioration des droits de propriété et d’autres indicateurs de l’état de droit.

D’après le rapport, « Malgré des progrès notables en matière de démocratisation et des efforts de réforme en cours, la transformation de la Tunisie vers une économie davantage axée sur le marché a été ralentie par l’instabilité politique ».

Il a, par ailleurs, évoqué un nombre de défaillances entravant la liberté économique en Tunisie, dont, notamment « une corruption endémique », la bureaucratie, l’incertitude politique, la difficulté d’accès aux crédits, et « un secteur financier faible et dominé par l’État ».

Dans le même contexte, le rapport a souligné que « la croissance du PIB au cours des cinq dernières années a été assez minime pour un pays en développement à revenu intermédiaire ».

Pour améliorer la liberté économique en Tunisie, il a été recommandé au gouvernement de remédier aux lacunes en matière de la fiscalité, de la liberté financière et de l’intégrité gouvernementale.

Au Top3 de l’Indice de liberté économique pour l’année 2020, se trouve la Singapour, en tête de liste, (avec un score de 89,4), suivie par Hong Kong (89,1), et la Nouvelle-Zélande (84,1).

The Heritage Foundation est un laboratoire d’idées basé à Washington, dont la mission est de formuler et promouvoir des politiques publiques basées sur les principes de la libre entreprise et de la liberté individuelle.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également