samedi, septembre 19, 2020

La Banque centrale de Tunisie mettre en place un laboratoire de recherche Blockchain

Dans la même catégorie

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique...

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74...

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain...

Pays producteur de phosphate, la Tunisie vers l’importation du phosphate

Pays producteur de phosphate, la Tunisie importera pour la première fois des quantités de cette matière. Le Groupe chimique tunisien...

La Tunisie cherche à jouer un rôle de précurseur dans la mise en œuvre de la Blockchain, alors que la Banque centrale du pays explore l’utilisation de la technologie pour un dinar numérique national.

La Banque centrale tunisienne (BCT) et son nouveau gouverneur, Marouane El Abassi, collaborent actuellement avec le fondateur et PDG de DigitUS Tech, Walid Driss. La BCT a mis en place un groupe de travail pour étudier la Blockchain, les paiements numériques et les crypto-monnaies supervisés par MM. Abassi et Driss qui en est membre fondateur.

Selon MM. Abassi et Driss, une monnaie numérique de la banque centrale basée sur la chaine de blocs pourrait lutter contre le blanchiment d’argent, réduire l’économie souterraine du pays et autonomiser les femmes et les segments les plus démunis de la population tunisienne.

M. Driss avait précédemment aidé La Poste Tunisienne, le service postal du pays d’Afrique du Nord, à lancer un système de paiement numérique basé sur la blockchain appelé DigiCash.

La Tunisie suit les traces d’autres pays qui cherchent à tirer parti de la technologie des chaînes de blocs pour devenir des économies sans numéraire. La banque centrale suédoise (Sveriges Riksbank) enquête sur un «e-krona» basé sur une chaîne de blocs afin de constituer une autre forme de monnaie émise par la banque centrale alors que l’utilisation des espèces dans le pays diminue. Près de 90% des transactions financières en Suède se font déjà sans numéraire. De même, la Finlande voisine prédit qu’il n’aura plus d’argent en 2029.

Selon un rapport publié en janvier 2019 par la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle, en Suisse, au moins 40 banques centrales du monde effectuent actuellement ou prochainement des recherches et des expériences sur la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) et d’autres applications de la Blockchain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et le secteur des transports et...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74 points, Le volume drainé courant...

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York a fini dans le rouge...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards d’euros dans le cadre d’une...

Dans la même catégorie