mardi, mars 2, 2021

les exportations tunisiennes vers l’union européenne ont diminué de 22,8%

Dans la même catégorie

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie passe à l’ère digitale avec le soutien de l’Ambassade de Suisse

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie fera peau neuve dans le cadre d’un projet...

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

L’Institut National de la Statistique vient de publier l’évolution des échanges commerciaux avec l’extérieur, au cours du premier semestre de l’année en cours. L’effet covid-19 continue d’impacter les flux commerciaux, notamment les exportations, en enregistrant un fléchissement de 20,6% au terme du mois de juin 2020. Soutenu par une baisse de 24,1% des importations, le déficit commercial s’est contracté de 3177,7 MD pour s’établir à 6602,8 MD. Après avoir frôlé les 20 milliards de dinars en 2019, la crise sanitaire fait contracter le déficit commercial de 3 milliards de dinars.

Selon l’INS, durant le premier semestre de l’année 2020, les exportations ont enregistré une baisse de 20,6% contre une hausse de 12,5% durant le premier semestre de l’année 2019.

Elles ont atteint le niveau de 18192,7 MD contre 22904,2 MD durant la même période de l’année 2019. De même, les importations ont enregistré une baisse de 24,1% contre une hausse de 14,6% durant le premier semestre de l’année 2019. Le déficit commercial s’est réduit de 3177,7 MD pour s’établir à un niveau de 6602,8 MD contre 9780,5 MD durant le premier semestre de l’année 2019.

Le taux de couverture a gagné 3,3 points par rapport à la même période de l’année 2019 pour s’établir à 73,4% contre 70,1% durant la même période de l’année 2019.

Repli de 20.6% des exportations au premier semestre 2020

Le fléchissement de 20.6% des exportations concerne plusieurs secteurs.

En effet, le secteur des textiles, habillement et cuirs a enregistré une contraction de -27,5%. Idem pour les industries mécaniques et électriques avec un fléchissement de – 27,4% suivi par l’énergie de -3%. Le secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires et le secteur des mines maintiennent toujours leur trend haussier.

Une augmentation de 11,2% a été observée dans les exportations agricoles suite à l’augmentation de nos ventes d’huiles d’olives de 580,7 MD.

Pour ce qui est des importations, la baisse de 24,1% se rapporte essentiellement à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement de -29%, des matières premières et demi produits de -22,4%, des biens de consommation de -21,5% et de l’énergie de -35,6%. Une maîtrise de nos importations en biens de consommation devrait se poursuivre.

A cet effet, une réunion de travail s’est tenue le lundi 13 juillet 2020, entre Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et Mohamed Msilini, Ministre du commerce.

L’objectif étant de saisir les opportunités d’exportation, de maitriser les importations ainsi que les chaines de valeurs pour assurer une gestion efficiente de la balance commerciale.

Repli de 20 de nos exportations vers la Libye

Par régime, une baisse de 27,3% des exportations a été enregistrée sous le régime offshore contre un repli de 1% des exportations sous le régime onshore.

Par ailleurs, les exportations tunisiennes vers l’union européenne ont diminué de 22,8%.

Cette évolution est expliquée, d’une part, par la baisse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que la France de 33,2%, l’Allemagne de 30,2% et l’Italie de 19,3%, d’autre part par la hausse de nos ventes vers d’autres pays notamment avec l’Espagne de 45% et avec la Grèce de 2,5%. Avec les pays arabes, les exportations ont diminué avec l’Algérie de 34,6% et avec l’Egypte de 30,4%, avec le Maroc de 22,9% et avec la Libye de 20%.

En dépit de la contraction du déficit commercial la chute des exportations aura un impact sur la balance des paiements courants, laquelle devra se creuser davantage pour atteindre les 12% du PIB en 2020.

Articles récents

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

A lire également