mercredi, septembre 23, 2020

Port de Radès: perte de un milliard dinars chaque année

Dans la même catégorie

Rentrée scolaire, les Fondations de l’UIB se mobilisent

La Fondation Solidarité & Innovation by UIB a fait don de masques lavables, de visières de protection et de...

La Foire du Meuble, de l’Ameublement et de la Décoration du 24 septembre au 5 octobre au Palais des Expositions du Sahel !

Prix imbattables et multitude de promotions durant la prochaine édition de la Foire du Meuble, de l’Ameublement et de...

Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente

La disparité régionale persiste au détriment des régions, en matière de développement et d’accès à l’emploi. L’Agence de promotion de...

Arab Tunisian Bank- Un résultat net quasiment inchangé à 5,1 MDT au 30 juin 2020

Les états financiers semestriels de l'Arab Tunisian Bank arrêtés au 30 Juin 2020 font ressortir une hausse de 16,64%...

Tarek Cherif: «Le projet de loi relatif à l’intégration de l’économie parallèle ne comporte pas de mesures concrètes pour dynamiser l’économie»

Le projet de loi relatif à l'intégration de l'économie parallèle et à la lutte contre l'évasion fiscale, ne comporte...

Le faible rendement du port de Radés fait perdre, chaque année, un milliard de dinars à l’économie tunisienne, a indiqué hier le ministre du Transport et de la Logistique, Anouar Maarouf.

Lors d’une séance d’audition organisée par la commission parlementaire de l’organisation de l’administration et des affaires des forces armées sur la visite qu’il a effectuée au port de Radés, le ministre a indiqué que les problèmes liées à la maintenance et au manque de coordination entre les différents services sont à l’origine de la dégradation des prestations de ce port.

Un plan de maintenance visant à poursuivre l’activité de levage des marchandises, vient d’être mis en place par son département.

Le ministre a, par ailleurs, évoqué une autre problématique liée à l’intrusion de personnes étrangères dans le port, ce qui a entraîné, a-t-il dit, des pratiques illégales faisant savoir que son département vient de publier une décision interdisant l’accès au port, à toute personne non munie d’une autorisation préalable. D’autre part, Maarouf a indiqué que le faible rendement des ressources humaines a entraîné la dégradation des services du port, soulignant, dans ce sens, la création d’un système visant à évaluer la performance du personnel, appelant, par ailleurs à accélérer la mise en place du système de gestion de terminaux portuaires  » TOS  » (Terminal Operating System), afin de combattre les pratiques illégales à l’instar de la corruption.

Articles récents

Rentrée scolaire, les Fondations de l’UIB se mobilisent

La Fondation Solidarité & Innovation by UIB a fait don de masques lavables, de visières de protection et de...

Ooredoo Tunisie | Visite au gouvernorat de Béja

Dans le cadre du lancement des activités de responsabilité sociale, les responsables de la compagnie Ooredoo, se sont rendus au gouvernorat de Beja, et...

La Foire du Meuble, de l’Ameublement et de la Décoration du 24 septembre au 5 octobre au Palais des Expositions du Sahel !

Prix imbattables et multitude de promotions durant la prochaine édition de la Foire du Meuble, de l’Ameublement et de la Décoration au Palais des...

Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente

La disparité régionale persiste au détriment des régions, en matière de développement et d’accès à l’emploi. L’Agence de promotion de l’investissement extérieur (Fipa) avait publié,...

Les Bourses européennes ont vécu leur pire journée depuis juin

Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse lundi et Wall Street creusait ses pertes en fin de matinée, les craintes d’un retour au...

Dans la même catégorie