Port de Radès: perte de un milliard dinars chaque année

Le faible rendement du port de Radés fait perdre, chaque année, un milliard de dinars à l’économie tunisienne, a indiqué hier le ministre du Transport et de la Logistique, Anouar Maarouf.

Lors d’une séance d’audition organisée par la commission parlementaire de l’organisation de l’administration et des affaires des forces armées sur la visite qu’il a effectuée au port de Radés, le ministre a indiqué que les problèmes liées à la maintenance et au manque de coordination entre les différents services sont à l’origine de la dégradation des prestations de ce port.

Un plan de maintenance visant à poursuivre l’activité de levage des marchandises, vient d’être mis en place par son département.

Le ministre a, par ailleurs, évoqué une autre problématique liée à l’intrusion de personnes étrangères dans le port, ce qui a entraîné, a-t-il dit, des pratiques illégales faisant savoir que son département vient de publier une décision interdisant l’accès au port, à toute personne non munie d’une autorisation préalable. D’autre part, Maarouf a indiqué que le faible rendement des ressources humaines a entraîné la dégradation des services du port, soulignant, dans ce sens, la création d’un système visant à évaluer la performance du personnel, appelant, par ailleurs à accélérer la mise en place du système de gestion de terminaux portuaires  » TOS  » (Terminal Operating System), afin de combattre les pratiques illégales à l’instar de la corruption.

Articles récents

A lire également