jeudi, mars 4, 2021

Port de Radès: perte de un milliard dinars chaque année

Dans la même catégorie

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Nomination de Belgacem Tayaa au poste d’administrateur délégué de Tunisair

Le conseil d'administration de Tunisair a nommé Belgacem Tayaa au poste d'administrateur délégué de la compagnie aérienne nationale, selon...

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie passe à l’ère digitale avec le soutien de l’Ambassade de Suisse

Le Musée de la Monnaie de la Banque Centrale de Tunisie fera peau neuve dans le cadre d’un projet...

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Le faible rendement du port de Radés fait perdre, chaque année, un milliard de dinars à l’économie tunisienne, a indiqué hier le ministre du Transport et de la Logistique, Anouar Maarouf.

Lors d’une séance d’audition organisée par la commission parlementaire de l’organisation de l’administration et des affaires des forces armées sur la visite qu’il a effectuée au port de Radés, le ministre a indiqué que les problèmes liées à la maintenance et au manque de coordination entre les différents services sont à l’origine de la dégradation des prestations de ce port.

Un plan de maintenance visant à poursuivre l’activité de levage des marchandises, vient d’être mis en place par son département.

Le ministre a, par ailleurs, évoqué une autre problématique liée à l’intrusion de personnes étrangères dans le port, ce qui a entraîné, a-t-il dit, des pratiques illégales faisant savoir que son département vient de publier une décision interdisant l’accès au port, à toute personne non munie d’une autorisation préalable. D’autre part, Maarouf a indiqué que le faible rendement des ressources humaines a entraîné la dégradation des services du port, soulignant, dans ce sens, la création d’un système visant à évaluer la performance du personnel, appelant, par ailleurs à accélérer la mise en place du système de gestion de terminaux portuaires  » TOS  » (Terminal Operating System), afin de combattre les pratiques illégales à l’instar de la corruption.

Articles récents

Bourses européennes: Des indicateurs US décevants freinent la hausse des actions

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et loin de leurs plus hauts du jour tandis que...

A lire également