Europe / PMI: La contraction de l’activité en décembre plus forte qu’initialement estimé

L’activité économique dans la zone euro s’est contractée plus fortement que prévu à la fin de 2020 et elle pourrait se détériorer davantage avec l’effet des nouvelles restrictions sanitaires sur le secteur des services.

Le regain de contaminations par le nouveau coronavirus en Europe a poussé l’Allemagne à prolonger son confinement jusqu’à fin janvier. L’Italie a décidé mardi de maintenir les restrictions sanitaires en place et la France devrait annuler les allègements sanitaires prévus en janvier, comme la réouverture des restaurants et bars.

L’indice PMI composite calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, est ressorti à 49,1 en version définitive contre 49,8 en estimation “flash” et 45,3 en novembre.

“L’activité du secteur des services, en particulier, a chuté plus fortement que ce qui avait été estimé dans la précédente estimation ‘flash’ du PMI, car un plus grand nombre de pays ont intensifié leur lutte face à la hausse des contaminations”, a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit.

L’indice PMI des services ressort à 46,4 en version définitive contre 47,3 en estimation “flash” et 41,7 en novembre.

“Le pire est peut-être encore à venir avant que les choses ne s’améliorent, d’autant plus que les dernières données de l’enquête ont été recueillies avant l’annonce de la nouvelle souche – plus contagieuse – du virus”, a observé Chris Williamson.

“L’activité du secteur des services en particulier semble devoir rester limitée par une forte distanciation sociale au cours des premiers mois de la nouvelle année.”

Avec le déploiement des vaccins sur tout le continent, l’optimisme général concernant l’année à venir s’est toutefois amélioré. L’indice composite de la production future est passé de 60,4 à 64,5, son plus haut niveau depuis avril 2018.

Articles récents

A lire également