jeudi, septembre 24, 2020

François Villeroy : La zone euro a besoin d’une politique monétaire souple

Dans la même catégorie

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz...

la Banque centrale européenne prépare un site de vente de créances bancaires

Les autorités européennes travaillent à la création d’un site internet qui permettrait de vendre des centaines de milliards d’euros...

Les Bourses en Europe finissent dans le désordre, l’inquiétude demeure

Les principales Bourses européennes ont terminé mardi en ordre dispersé après leur net repli de la veille, la persistance...

Les Bourses européennes ont vécu leur pire journée depuis juin

Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse lundi et Wall Street creusait ses pertes en fin de matinée,...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et...

La Banque centrale européenne va devoir maintenir une politique monétaire “très souple” jusqu’à ce que son objectif d’inflation soit clairement en vue, déclare François Villeroy de Galhau, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, dans un entretien au Handelsblatt.

L’inflation dans la zone euro se situe à un plus bas de quatre ans, à 0,1% en mai avec une prévision de 0,3% en moyenne pour 2020, très en-deça de l’objectif de la BCE d’un taux inférieur mais proche de 2%.

“Dès lors que nous prenons notre mandat au sérieux, nous aurons besoin d’une politique monétaire très souple jusqu’à ce que l’objectif soit solidement en vue”, déclare François Villeroy de Galhau, qui est également gouverneur de la Banque de France, dans l’entretien au journal allemand.

Il estime que la crise sanitaire et économique provoquée par l’épidémie de coronavirus renforce les risques déflationnistes, notamment parce que la demande reprend moins vite que l’offre.

“Il est hors de question de céder à la domination fiscale, c’est-à-dire de distordre la politique monétaire de manière à alléger le fardeau de la dette publique”, explique-t-il.

L’objectif d’inflation pourrait être clarifié dans le cadre de la revue des missions de la BCE, précise-t-il, notamment pour confirmer qu’il est “symétrique”, ce qui signifie que la BCE pourrait tolérer des variations du taux d’inflation dans certaines limites au-dessus ou en dessous de 2%.

François Villeroy de Galhau dit par ailleurs avoir bon espoir qu’une solution soit trouvée pour répondre à une décision rendue début mai par la cour constitutionnelle allemande sur les achats d’obligation qui a fait l’effet d’un coup de tonnerre en Europe.

La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a donné trois mois à la BCE pour justifier les achats d’obligations d’Etat réalisés pour son compte par la Bundesbank, sous peine de voir celle-ci cesser ces achats et vendre son portefeuille de titres.

“Il y a eu récemment de bons progrès sur la méthode pour documenter ces décisions, une méthode qui respecte à la fois l’indépendance de la BCE et de la Bundesbank”, explique-t-il.

Interrogé sur la possibilité pour la BCE d’acheter des obligations “junk”, François Villeroy de Galhau exclut un rachat des obligations classées junk avant la crise.

Articles récents

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Hyundai en discussion avec l’UE sur le rachat de Daewoo

Hyundai Heavy Industries, numéro un de la construction navale, est en pourparlers avec les autorités européennes de la concurrence, auxquelles elles pourraient faire des...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du chiffre d’affaires de 3,8% en...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés dans le cadre d’une enquête...

Dans la même catégorie