samedi, février 27, 2021

L’économie britannique se contracte de plus de 20% au T2

Dans la même catégorie

Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse avec les craintes sur l’inflation

Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, la récente envolée des rendements obligataires, déclenchée par les inquiétudes concernant...

Zone euro: Les prêts aux entreprises ralentissent avec le retour de la récession

Les prêts aux entreprises de la zone euro ont ralenti le mois dernier, alors que le flux de nouveaux...

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

Allemagne: Le PIB soutenu par l’export et la construction au 4e trimestre

Le dynamisme des exportations et de la construction a permis à l'économie allemande de rebondir plus vigoureusement qu'estimé initialement...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son...

L’économie britannique a subi au deuxième trimestre une contraction record de 20,4% sous les effets de la crise du coronavirus, montre une première estimation publiée mercredi.

Cette contraction d’un trimestre sur l’autre, proche d’un consensus à -20,5%, est la plus importante annoncée à ce jour par une économie développée.

Sur un an, le produit intérieur brut (PIB) de la Grande-Bretagne s’est contracté de 21,7%, contre un consensus de -22,4%.

L’économie britannique entre ainsi en récession avec deux trimestres consécutifs de contraction. Elle s’était repliée au premier trimestre de 2,2% d’un trimestre sur l’autre (-1,7% sur un an).

“Les chiffres d’aujourd’hui confirment que les temps sont durs”, a commenté le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak. “Des centaines de milliers de gens ont déjà perdu leur emploi et, malheureusement, il pourrait y en avoir d’autres dans les mois à venir.”

La Banque d’Angleterre (BoE) a déclaré la semaine dernière ne pas s’attendre à ce que l’économie britannique retrouve son niveau d’avant la pandémie avant la fin de l’année prochaine.

Les signes d’un rebond se dessinent cependant avec une croissance de 8,7% enregistrée en juin par rapport au mois de mai, selon les données publiées par l’Office des statistiques nationales.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également