vendredi, octobre 2, 2020

Zone Euro : La croissance se normalisera en 2018-2019 après une année 2017 très dynamique

La BCE arrêtera ses achats nets en décembre et augmentera ses taux en septembre 2019 - Les risques politiques et protectionnistes restent présents et pourraient affecter ce scénario

Dans la même catégorie

L’UE imposera aux géants de la tech de partager leurs données, selon le Financial Times

L'Union européenne s'apprête à imposer aux grandes entreprises technologiques de partager leurs données clients avec de plus petits concurrents,...

Les Bourses européennes prudentes après le choc Trump-Biden

Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire mercredi en début de séance, les investisseurs réagissant avec prudence à...

La Russie voit sa production pétrolière progresser après 2022

La Russie s'attend à ce que sa production de pétrole augmente une fois que l'accord de l'Opep et ses...

Les Bourses européennes ont fini en hausse, Wall Street en hausse

Les Bourses européennes ont fini en hausse lundi, profitant de la tendance positive à Wall Street et d’un bon...

Les tensions montent au sein de la Banque centrale européenne

Les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) sont de plus en plus divisés sur la réponse monétaire à...

La croissance a décéléré au S1-2018. Le PIB a augmenté de 1,5 % en rythme annuel au T1-18 et au T2-18 après presque 3 % en moyenne en 2017, une progression significativement supérieure au potentiel. Les chiffres du S1-18 témoignent davantage d’une normalisation de l’activité que d’un ralentissement durable. La croissance devrait atteindre 2,1 % en 2018 et 1,7 % en 2019.

La croissance des exportations sera dynamique en 2018-2019, mais moins forte qu’en 2017 en raison du ralentissement du commerce mondial observé en début d’année. La demande intérieure restera donc le principal moteur de l’activité. Le resserrement des conditions sur le marché du travail devrait pousser les salaires à la hausse. Le revenu des ménages accélérera donc cette année, avant de retrouver son rythme de croissance de 2017 l’année prochaine. Par ailleurs, nous attendons une baisse puis une stabilisation du prix du pétrole, ce qui soutiendra le pouvoir d’achat. Au total, la consommation des ménages restera robuste sur notre horizon de prévision. La croissance de l’investissement se modérera en 2018-2019. En effet, la montée des protectionnismes pourrait pousser les entreprises à reporter certaines de leurs dépenses, notamment dans les secteurs positionnés à l’exportation. Dès lors, le rattrapage, après plusieurs années de sous-investissement, se poursuivra à un rythme plus modéré qu’en 2015-2017. L’accélération des salaires tire les coûts salariaux unitaires à la hausse. L’inflation sous-jacente devrait par conséquent accélérer sur notre horizon de prévision.

Source : Thomson Reuters Datastream

Avec la stabilisation des prix du pétrole, l’inflation atteindrait 1,6 % en 2018 et 1,5% en 2019. Dans ce contexte, la BCE devrait poursuivre une stratégie de sortie très graduelle de sa politique monétaire expansionniste. Elle arrêterait ainsi, comme annoncé, ses achats d’actifs en décembre. Nous n’attendons pas de hausse des taux directeurs avant septembre 2019.

Les risques sur ce scénario sont d’abord politiques, concentrés autour du Royaume-Uni (en cas de sortie désordonnée de l’UE) et de l’Italie (si le gouvernement perdait la confiance des marchés). Une nouvelle hausse des prix du pétrole et la montée du protectionnisme commercial sont d’autres facteurs pouvant affecter l’activité. Enfin, nous surveillerons le découplage croissant entre l’Italie et le reste de la zone euro. En effet, la croissance reste solide en Allemagne, en Espagne et devrait rebondir en France, tandis qu’au vu des indicateurs avancés, elle semble ralentir de façon marquée en Italie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

H&M : Le bénéfice dépasse les attentes au 3e trimestre, le redressement se poursuit

H&M a fait état jeudi d’un bénéfice trimestriel légèrement supérieur au résultat préliminaire annoncé par le groupe le 15...

BMW lance une nouvelle série spéciale de son X2. Son nom : la M Mesh Edition

Encore plus attrayant et plus original, le Sports Activity Coupé (SAC) définit de nouvelles références avec la BMW X2 M Mesh Edition. Basé sur...

Téléphonie : Galaxy S20 FE, Samsung dévoile un nouveau venu dans la gamme des Galaxy S20

Avec le Galaxy S20 FE, Samsung dévoile un nouveau venu dans la gamme des Galaxy S20. Il porte en lui tout l’héritage de ses...

PBR Rating publie sa note macroéconomique et ses perspectives de croissance pour la Tunisie

Dans le cadre de ses travaux d’études et d’analyse des données macroéconomiques et des performances sectorielles de l’économie tunisienne, l’agence de notation nationale PBR...

APII: Chute de 21,6% du nombre de projets d’investissement déclarés dans l’industrie

L'Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII) vient de publier le bulletin de conjoncture à fin août 2020 relatifs aux investissements déclarés....

Dans la même catégorie