vendredi, novembre 27, 2020

La Tunisie et la société internationale islamique de financement du commerce signent une convention-cadre

Dans la même catégorie

La société « AMS » contredit les informations sur une transaction financière sur son capital

La société « AMS » porte à la connaissance de ses actionnaires, son personnel et le grand public que...

Les milliards qui disparaissent dans les paradis fiscaux

Selon les estimations du rapport "State of Tax Justice 2020" récemment publié, le système fiscal mondial perd plus de...

La société pétrolière ATOG veut développer ses investissements dans les énergies renouvelables en Tunisie

Des responsables de la société pétrolière tuniso-britannique ATOG (Anglo-Tunisian Oil & Gas) ont exprimé leur volonté de développer ses...

Instadeep s’allie à BioNTech, pour développer de nouvelles immunothérapies contre le cancer

BioNTech, laboratoire de biotechnologie et d'immunothérapie de nouvelle génération et l'un des plus grands en Europe et la startup...

Le budget du ministère des Affaires Culturelles pour l’année 2021 fixé à 358,4 millions de dinars

Le budget du ministère des Affaires Culturelles au titre de l'année 2021 a été fixé à 358,4 millions de...

La Tunisie et la société internationale islamique de financement du commerce ont signé, mardi, une convention-cadre d’un montant de 310 millions de dollars, destiné au financement des transactions commerciales.

Le document a été paraphé par le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale Fadhel Abdelkefi et le président exécutif de ladite société Hani Salem Sonbel, en marge de l’ouverture des travaux de la conférence ministèrielle de l’initiative et de la compétitivité pour la région MENA dans sa quatrième édition.

Cette convention-cadre stipule de répondre aux besoins de la société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) en matière d’importation de gaz naturel pour un montant de 150 millions de dollars et ceux de la société tunisienne des industries de raffinage (STIR) concernant les importations de pétrole brut et des produits pétroliers, moyennant une enveloppe de 160 millions de dollars.

Le ministre a mis l’accent sur l’importance de la société internationale islamique dans le financement du commerces s’agissant du renforcement du développement en Tunisie depuis le démarrage du programme de financement des importations pendant les années soixante dix, lesquelles ont atteint 3.2 milliards de dinars ayant englobé 154 opérations dont la plupart ont concerné le secteur de l’énergie.

La société internationale islamique de financement du commerce qui relève de la banque islamique de développement (BID) vise à contribuer à la consolidation du commerce entre les pays membres de l’organisation de la conférence islamique (OCI) moyennant un capital de près de trois milliards de dollars US, auquel la Tunisie participe à hauteur de 5.6 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Les milliards qui disparaissent dans les paradis fiscaux

Selon les estimations du rapport "State of Tax Justice 2020" récemment publié, le système fiscal mondial perd plus de...

La société pétrolière ATOG veut développer ses investissements dans les énergies renouvelables en Tunisie

Des responsables de la société pétrolière tuniso-britannique ATOG (Anglo-Tunisian Oil & Gas) ont exprimé leur volonté de développer ses investissements dans les énergies renouvelables...

Instadeep s’allie à BioNTech, pour développer de nouvelles immunothérapies contre le cancer

BioNTech, laboratoire de biotechnologie et d'immunothérapie de nouvelle génération et l'un des plus grands en Europe et la startup tunisienne InstaDeep, spécialisée dans la...

Nestlé cède sa marque Yinlu à Food Wise

Nestlé a annoncé mercredi céder sa marque Yinlu, qui fabrique du lait d’arachide et du riz au lait en boîte en Chine, à Food...

Bourses mondiales: Encore au moins six mois de hausse en vue pour les actions

Les Bourses mondiales devraient continuer de monter pendant au moins six mois encore, mais à un rythme moins soutenu, en profitant des liquidités bon...

Dans la même catégorie