Tunisie – Italie: Signature de 7 accords de partenariat, une coopération renouvelée

Source : TAP

 

7 accords de coopération ont été signés mardi au siège de la présidence du gouvernement à La Kasbah entre la Tunisie et l’Italie dans plusieurs domaines dont l’énergie, l’éducation et la décentralisation.

Lors d’un point de presse tenu à l’issue de la première réunion du conseil supérieur stratégique de partenariat entre la Tunisie et l’Italie, le chef du gouvernement Youssef Chahed et Giuseppe Conte, président du conseil des ministres italien ont signé la déclaration conjointe de la première réunion du conseil supérieur stratégique de partenariat entre la Tunisie et l’Italie portant sur les perspectives du partenariat bilatéral pour la période à venir.

Une autre convention a été signée entre la Tunisie et l’Italie sur le renforcement de l’infrastructure du transport de l’électricité Elmed visant à promouvoir les échanges énergétiques entre l’Europe et l’Afrique du Nord.

D’après le chef du gouvernement, Youssef Chahed, cette convention permettra à la Société tunisienne d’électricité et du gaz et à la société d’électricité Italienne, le lancement effectif du projet à l’horizon de 2023.

Financé par l’Union Européenne à hauteur 600 millions d’euros, ce projet a bénéficié dans sa première tranche, d’une contribution italienne estimée à 5millions d’euros pour élaborer les études nécessaires à la réalisation de ce projet.

Par ailleurs, un accord a été signé entre la Tunisie et l’Italie sur la reconversion d’une deuxième tranche des dettes tunisiennes en projets d’investissements d’une valeur de 25 millions d’euros à partir de 2020 pour financer une partie du projet de développement intégré à El Mohdeth dans la délégation d’El Faouar.

Ce projet consiste à aménager 1000 hectares pour la plantation de palmeraies moyennant un budget de 155 millions de dinars. L’Italie a versé 500 mille euros pour le financement de l’étude spécifique à ce projet.

Un protocole d’accord sur l’amélioration de l’infrastructure et des services scolaires dans les écoles primaires à travers un crédit de 25 millions d’euros a été également signé outre un protocole d’accord sur la réalisation d’un programme de renforcement de la décentralisation en Tunisie sous forme de don de 25 millions d’euros pour la construction et l’équipement de 31 nouvelles municipalités et la signature d’un mémorandum d’entente entre les ministères des affaires étrangères tunisien et italien sur la formation de diplomates ainsi que d’un mémorandum d’entente sur le projet de livret d’épargne sans frontières tuniso-italien.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature des accords, Youssef Chahed, a souligné que le conseil supérieur stratégique de partenariat permettra de renforcer la concertation entre les deux pays dans plusieurs domaines.

Il a ajouté que ce conseil intervient en concrétisation de l’accord bilatéral signé en mai 2012 relatif à l’instauration d’un partenariat stratégique entre les deux pays.

Chahed s’est félicité du soutien de l’Italie à la Tunisie depuis 2011, indiquant que ce pays est parmi les premiers clients de la Tunisie au niveau de l’importation et son deuxième partenaire économique au niveau des investissements étrangers qui s’élèvent à plus de 1850 millions de dinars, sachant qu’il existe environ 900 entreprises italiennes actives en Tunisie qui générant plus de 68 mille emplois.

Le chef du gouvernement a signalé que le gouvernement italien a augmenté les bourses d’études en Italie au profit des étudiants tunisiens de 72 au cours de l’année universitaire écoulée à 180 bourses en 2018-2019

Il a, en outre, souligné que la Tunisie compte sur le soutien de l’Italie aux forces de sécurité tunisiennes qui ont besoin d’équipements et de formation pour renforcer leurs capacités notamment en matière de lutte contre le terrorisme.

S’agissant de la migration, Chahed a souligné que la lutte contre la migration irrégulière se fera à travers une approche sécuritaire et de développement basée sur le développement des régions intérieures et l’amélioration des conditions de vie, outre l’ouverture de canaux officiels pour encourager la migration régulière et organisée.

De son côté, Giuseppe Conte, président du conseil des ministres italien a souligné que l’Italie plaide en faveur d’une solution politique et diplomatique en Libye et souhaite que la transition en Algérie se fasse de manière pacifique et sans l’ingérence de parties étrangères.

Conte a réaffirmé l’engagement de l’Italie à soutenir la Tunisie et à appuyer ses efforts, qu’il a qualifiés, d’importants en matière de lutte contre le terrorisme.

Articles récents

A lire également

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici