Vers un taux d’inflation moins élevé pour une meilleure maîtrise du taux de change et du taux d’intérêt

La croissance économique actuel, la dépréciation du dinar tunisien, l’accélération des innovations financières et l’intensité des marchés financiers ont fortement affecté le taux d’inflation, qui a passé de 6.4% en décembre 2017 à 6.9 % janvier 2018. Ceci s’explique par l’augmentation enregistré au niveau de tous les biens et services ainsi que la décélération de la hausse des prix des produits alimentaires.

Bien que l’inflation est estimée par la mesure de l’indice de prix de consommation d’une période à une autre, ce denier a aussi connu une augmentation de 0.4% pour atteindre 1.1% en variation mensuelle. Certes, cette évolution s’interprète par un ensemble de facteurs à savoir l’augmentation des prix des carburants de 2,7%, les prix des produits alimentaires de 1,1%, les prix du groupe santé s’accroissent de 1.1% ; De même pour les prix des produits d’habillement se replient en raison du début des soldes d’hiver de 0,3% contre 1,3% le mois dernier.

Autre critère qui explique l’augmentation du taux d’inflation est la hausse des prix des produits pharmaceutiques de 1.1% et les prix des services ambulatoires de 1,5% qui ont provoqué l’accroissement de 1,1% dans un mois.

Cette évolution ne se limite pas aux prix des produits pharmaceutiques, mais, aussi les produits de l’alimentation ont enregistré un accroissement des prix de 7.9% sur un an, notamment les produits frais. Les augmentations sont comme suit : pour les huiles un surcroit de 18.1 %, les fruits 16.1% et les viandes 9.3 %.

L’inflation provient surtout de l’inflation des services qui continuent toujours à augmenter comme l’évolution de prix des services de santé de 7.3%, les prix des loyers ont aussi augmenté de 4.2%, contrairement aux prix des transports qui restent stable tout au long de l’année 2017.

On note aussi l’accélération de la hausse des prix des biens divers où l’évolution a connu une augmentation sur un an, ainsi les soins et les effets personnels augmentent de 8.2% et pour les prix des assurances, ils ont enregistrés une augmentent de 9.3%. En outre, les prix de produits libres (non administrés) augmentent de 7,6% contre 4,5% pour les prix administrés. Les produits alimentaires libres ont de même connu une augmentation de 9,0% contre 2,2% pour les produits administrés. Le taux d’inflation sous-jacente (ISJ) représente l’ensemble hors alimentations et boissons et hors énergies », ce taux s’établit à un niveau de 6,6% contre 5.7% en décembre 2017.

Tous ces indices montrent l’évolution continue du taux d’inflation d’une année à autre, et où les autorités sont appelées à mieux maitrisé la variation de ce taux soit par une meilleure maitrise du taux de change et du taux d’intérêt qui ont une influence sur le taux d’inflation et qui sont la maitrise de la monnaie en circulation.