samedi, juillet 11, 2020

L’économie française, le PIB devrait reculer de 20% au deuxième trimestre

Dans la même catégorie

Les Bourses européennes termine en hausse malgré les craintes sanitaires

Les Bourses européennes ont clôturé en hausse vendredi après une nouvelle semaine marquée par un arbitrage difficile entre les...

Bourses européennes: Le repli des actions se confirme face au risque de reconfinement

Les principales Bourses européennes sont dans le rouge en début de séance vendredi, dans le sillage de Wall Street...

Les craintes liées au coronavirus plombent l’ambiance des bourses européennes

Les Bourses européennes ont fini en baisse mercredi ne parvenant pas à suivre la tendance positive de Wall Street...

Lufthansa compte supprimer 1.000 postes administratifs et réduire la direction de 20%

Lufthansa a annoncé mardi de nouvelles mesures dans le cadre de son plan de restructuration, comprenant notamment une réduction...

Bourses européenne: Nette hausse en début de séance lundi

Les principales Bourses européennes évoluent en nette hausse en début de séance lundi, profitant à plein de l’élan donné...

Depuis le début du déconfinement l’activité est repartie « prudemment mais nettement » en France, mais le produit intérieur brut (PIB) devrait quand même chuter « d’environ 20% » au deuxième trimestre, et de plus de 8% sur l’ensemble de l’année dans un scénario optimiste, a indiqué mercredi l’Insee.

L’économie française tournerait actuellement « à environ quatre cinquièmes de son niveau d’avant crise », contre deux tiers pendant le confinement, précise l’Institut national de la statistique dans un nouveau point de conjoncture.

« La plus importante récession depuis 1948 »
« L’activité économique en juin pourrait être de l’ordre de 14% inférieure à la normale (après -25% en moyenne en mai et -35% en moyenne en avril) », estime l’Insee, laissant augurer une chute du PIB d’environ 20% sur le deuxième trimestre, après le recul de 5,8% enregistré au premier.

Il s’agirait « de la plus importante récession depuis la création des comptes nationaux en 1948 », précise l’institut, qui souligne que cette prévision doit être prise « avec précaution », étant donné l’incertitude du rythme de reprise dans les semaines qui viennent.

Un retour à la normale prendra vraisemblablement « de longs mois », et même si l’activité revenait à son niveau d’avant crise dès juillet, le PIB français diminuerait de 8% sur l’année 2020.

« Un monde qui n’est plus exactement le même qu’avant la crise sanitaire »
Ce chiffre correspond au niveau de récession qu’envisage le gouvernement cette année. « Or un retour aussi rapide à la normale semble peu réaliste. L’impact global de la crise sanitaire en 2020 sera donc certainement supérieur à ce chiffre », estime l’Insee. »Après près de deux mois au ralenti, comme en apnée, l’économie française s’efforce ainsi de reprendre son souffle. Mais elle refait surface dans un monde qui n’est plus exactement le même qu’avant la crise sanitaire », ajoute l’institut.

Depuis le 11 mai, le déconfinement a permis une reprise de l’activité dans tous les secteurs. Dans les branches marchandes, les plus touchées par le confinement, la perte d’activité est de -25% contre -39% avant le déconfinement. Elle est de -38% dans la construction (contre -75% avant le 11 mai), et de -24% dans l’industrie (contre -38%).

Surtout, avec la réouverture de nombreux commerces, la consommation des ménages a connu un « rebond » pendant la première semaine du déconfinement, avec un niveau seulement inférieur à 6% à son niveau d’avant-crise (contre -32% début mai), même si une partie n’est que partielle, du fait d’achats reportés, souligne l’Insee.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

La Bourse de New York finit la semaine en hausse, les annonces de Gilead rassurent

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, soutenue par des annonces positives concernant le traitement développé...

Kais Saied annonce le passage à la deuxième phase de la réalisation du projet de la cité médicale à Kairouan

Le Chef de l'Etat, Kais Saied, a annoncé vendredi le passage à la deuxième phase du projet de réalisation d'une cité médicale à Kairouan...

APTBEF – Tunisia JOBS : 65% des entreprises ont besoin d’au moins 3 mois d’activité pour un retour à la normale

L’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) et Tunisia JOBS, programme américain de soutien à la création d’emplois dans le secteur...

Elyes Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires économiques internationaux de la Tunisie

Les grandes lignes du plan de sauvetage économique et les principales réformes sur lesquelles le gouvernement s'est engagé pour faire face aux défis posés...

Assurances Maghrebia : vers une introduction en Bourse

La Société Assurances Maghrebia S.A porte à la connaissance de ses actionnaires qu’ils sont convoqués en Assemblée Générale Ordinaire le mercredi 22 juillet 2020...

Dans la même catégorie