samedi, septembre 26, 2020

Accord à 9 milliards d’euros entre Lufthansa et le gouvernement allemand

Dans la même catégorie

Les Bourses Européennes: Le risque sanitaire plombe les actions de la zone euro

Les principales Bourses de la zone euro ont terminé vendredi dans le rouge une semaine compliquée pour les marchés...

François Villeroy de Galhau: La BCE doit envisager de reformuler son objectif d’inflation

La Banque centrale européenne (BCE) doit envisager de reformuler son objectif d’inflation dans le cadre de la révision du...

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz...

la Banque centrale européenne prépare un site de vente de créances bancaires

Les autorités européennes travaillent à la création d’un site internet qui permettrait de vendre des centaines de milliards d’euros...

Après de longues semaines de négociations, la compagnie aérienne Lufthansa et le gouvernement allemand se sont mis d’accord sur un plan d’aide pouvant atteindre 9 milliards d’euros pour aider le groupe à traverser la crise du Covid-19.

Dans le détail, le fonds de stabilisation mis en place en Allemagne va injecter jusqu’à 5,7 milliards d’euros en participation  » silencieuse « . De plus, l’État allemand prendra, via une augmentation de capital, une participation de 20 % de la compagnie aérienne au prix de 2,56 euros par action, pour un montant total de 300 millions d’euros.

En parallèle, Lufthansa bénéficiera d’un prêt garanti par l’État sur une durée de trois ans et pouvant atteindre 3 milliards d’euros. Enfin, l’accord prévoit deux sièges au conseil de surveillance de la compagnie pour les pouvoirs publics, la renonciation aux dividendes et des restrictions sur la rémunération des dirigeants. L’opération doit encore être approuvée par les actionnaires de Lufthansa et surtout par la Commission européenne. L’impact de la pandémie de coronavirus était déjà visible dans les comptes préliminaires dévoilés fin avril par Lufthansa au titre de son premier trimestre 2020.

Le groupe avait dévoilé un Ebit ajusté de -1,2 milliard d’euros sur la période (contre -336 millions un an plus tôt) et un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros (-18% sur un an). A noter que la compagnie reprendra ses vols vers 20 destinations à partir de la mi-juin, a fait savoir dimanche une porte-parole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

 L’AFC lance une obligation verte de 150 millions de francs suisse pour financer le développement durable de l’Afrique

La Société Financière Africaine ("l’AFC" ou la "Société"), le principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, annonce aujourd'hui le...

La Bourse de New York finit la semaine dans le vert grâce aux technologiques

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi de 1,34% après l’annonce de la hausse des commandes de biens durables aux Etats-Unis...

Les Bourses Européennes: Le risque sanitaire plombe les actions de la zone euro

Les principales Bourses de la zone euro ont terminé vendredi dans le rouge une semaine compliquée pour les marchés d’actions en raison notamment d’évolutions...

François Villeroy de Galhau: La BCE doit envisager de reformuler son objectif d’inflation

La Banque centrale européenne (BCE) doit envisager de reformuler son objectif d’inflation dans le cadre de la révision du cadre de sa politique monétaire,...

La valeur de Tesla perd 50 milliards de dollars malgré la promesse d’une batterie moins chère

Les investisseurs ont retranché mardi 50 milliards de dollars de la valeur marchande de Tesla malgré la promesse du patron du groupe, Elon Musk,...

Dans la même catégorie