Bundesbank: La croissance économique devrait nettement ralentir au quatrième trimestre

La croissance économique allemande devrait nettement ralentir au quatrième trimestre alors que le secteur industriel continue à souffrir des problèmes d’approvisionnement et que la demande dans le secteur des services diminue, a déclaré la Bundesbank dans son rapport mensuel publié lundi.

La première économie d’Europe devrait avoir dégagé une solide croissance cet été mais des goulets d’étranglement inattendus dans la chaîne d’approvisionnement freinent désormais son important secteur automobile et la hausse des prix de l’énergie ainsi que les inquiétudes liées à la pandémie de COVID-19 pourraient affecter le moral des consommateurs, selon les économistes.

« La croissance devrait ralentir sensiblement au cours de ce trimestre », a déclaré la banque centrale allemande, ajoutant que le produit intérieur brut (PIB) pour 2021 devrait ressortir « nettement » en dessous de la prévision de 3,7% donnée en juin.

« La forte dynamique du secteur des services devrait s’atténuer considérablement », a-t-elle poursuivi. « Le secteur manufacturier devrait continuer à souffrir de problèmes de livraison ».

L’institut Ifo a indiqué ce lundi que le climat des affaires s’était dégradé pour le quatrième mois d’affilée en octobre, son indice tombant au plus bas en six mois.

Le secteur automobile a été particulièrement touché par la pénurie de semi-conducteurs, un problème qui, selon les économistes, pourrait durer une bonne partie de l’année prochaine et peser sur la croissance pendant des mois.

Les perturbations sont toutefois totalement liées à l’offre, car les commandes sont restées bonnes, ce qui a entraîné un écart « extrêmement élevé » entre la demande et la production, a ajouté la Bundesbank.

Le secteur des services risque également de souffrir du maintien de restrictions sanitaires d’autant que les contaminations par le coronavirus repartent à la hausse.

La Bundesbank a prévenu une nouvelle fois que les problèmes d’approvisionnement, la hausse des prix de l’énergie et la remontée de la TVA continueront à pousser les prix à la consommation à la hausse.

« Dans l’ensemble, l’inflation devrait continuer à augmenter pour le moment avant de progressivement diminuer au cours de l’année prochaine », a-t-elle dit.

Articles récents

A lire également