L’Oréal débourse 8,9 milliards d’euros pour racheter 4% de son capital à Nestlé

Afin de « renforcer sa stabilité actionnariale », le groupe L’Oréal va racheter 4% de son capital à Nestlé, pour 8,9 milliards, et annuler ces actions. La part du géant suisse de l’agroalimentaire passera de 23,3% à 20,1%, tandis que la famille Bettencourt Meyers verra la sienne augmenter, à 34,7%.

L’Oréal a annoncé mardi 7 décembre vouloir racheter 22,6 millions de ses propres actions, soit environ 4% de son capital, au groupe Nestlé. Le numéro un mondial de la cosmétique a précisé dans un communiqué qu’elles seraient payées 400 euros l’unité (une décote de 5,8% par rapport au cours de clôture en fin de journée), et que cette opération lui coûterait donc environ 8,9 milliards d’euros.

« Toutes les actions rachetées par L’Oréal le seront exclusivement à des fins d’annulation, et seront annulées au plus tard le 29 août 2022 », indique le groupe français, qui évoque « une nouvelle étape stratégique dans le renforcement de la stabilité actionnariale ». Une fois l’opération finalisée, la part du groupe agroalimentaire suisse dans l’Oréal passera 23,3% à 20,1%, quand celle de la famille fondatrice Bettencourt Meyers atteindra 34,7%, contre 33,3% auparavant.

Nestlé va aussi racheter ses actions

Le géant tricolore avait déjà annoncé au printemps qu’il comptait lancer un vaste programme de rachat d’actions, mais ne semblait pas à l’époque vouloir dépenser plus de 1,2 milliard d’euros. Il assure néanmoins que cet accord avec Nestlé sera financé « de façon équilibrée » entre sa trésorerie disponible et un nouvel endettement.

Parallèlement, Nestlé a annoncé qu’il modifiait lui aussi son propre programme de rachat d’actions, qui débutera finalement le 3 janvier 2022. L’entreprise entend débourser jusqu’à 20 milliards de francs suisses (19,2 milliards d’euros) sur la période 2022-2024, dont la moitié pour la seule année 2022

Articles récents

A lire également