La France perd un point dans son évaluation financière : S&P abaisse sa note de crédit

Date:

L’agence de notation S&P Global Ratings a abaissé la note de crédit à long terme de la France d’un cran, de « AA » à « AA-« . Cette décision, assortie d’une perspective stable, reflète une inquiétude croissante quant à la trajectoire de la dette publique française.

Il s’agit de la deuxième révision négative de la note de crédit de la France en un an, après le déclassement par Fitch Ratings en avril 2023. Pour l’heure, Moody’s et S&P maintiennent leur évaluation respective à « Aa2 » et « AA-« .

Une dette publique en augmentation constante

S&P explique sa décision par une révision à la hausse de ses prévisions pour la dette publique française. L’agence anticipe désormais une augmentation de la dette à 112% du PIB d’ici 2027, contre 109% en 2023. Cette dégradation est attribuée à un déficit public plus important que prévu en 2023, atteignant 5,5% du PIB contre 4,9% initialement anticipé.

Malgré les réformes économiques et budgétaires engagées par le gouvernement et une reprise de la croissance attendue, S&P prédit que le déficit public restera supérieur à 3% du PIB d’ici 2027. Cet écart avec l’objectif gouvernemental de ramener le déficit sous les 3% d’ici 2027 alimente les inquiétudes de l’agence.

Le gouvernement défend sa stratégie

Face à cette nouvelle dégradation, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à ramener le déficit public sous la barre des 3% du PIB en 2027. Il a souligné que la stratégie du gouvernement reste inchangée : « réindustrialiser, atteindre le plein-emploi et tenir notre trajectoire pour revenir sous les 3 % de déficit en 2027 ».

Le ministre a également minimisé l’impact de la décision de S&P sur les Français, soulignant que la note de la France reste « très bonne » et que « notre dette trouve facilement preneur sur les marchés ». Il a par ailleurs attribué la dégradation de la note aux dépenses engagées pour soutenir l’économie pendant les crises sanitaire et inflationniste.

Des implications politiques incertaines

Cette nouvelle dégradation de la note de crédit de la France intervient à un moment crucial pour le gouvernement, à l’approche des élections européennes du 9 juin. Si l’impact direct sur les Français devrait être limité, la décision de S&P pourrait fragiliser le discours du gouvernement sur sa gestion des finances publiques et peser sur les résultats des élections.

En résumé :

En résumé, la dégradation de la note de crédit de la France par S&P est un signe préoccupant de l’état des finances publiques du pays. Le gouvernement français devra s’efforcer de ramener le déficit public sous contrôle et de mettre en œuvre des réformes structurelles pour regagner la confiance des agences de notation et des investisseurs.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

Vivendi : Canal+ à Londres, Havas à Amsterdam et Hachette à Paris dans le cadre d’une scission envisagée

Vivendi a annoncé aujourd'hui son intention de coter Canal+ sur la Bourse de Londres si un projet de scission plus large aboutit.

L’UE taxe le biodiesel chinois : des droits de douane temporaires pour contrer les pratiques anticoncurrentielles

L'Union européenne s'apprête à frapper le biodiesel chinois de droits de douane provisoires. Ces droits, qui varient entre 12,8% et 36,4%, visent à contrer des pratiques anticoncurrentielles présumées de la part des producteurs chinois

L’inflation en zone euro ralentit légèrement à 2,5% en juin, confirmant les estimations préliminaires

L'inflation dans la zone euro a légèrement ralenti en juin, selon les chiffres définitifs d'Eurostat publiés mercredi.

L’inflation britannique stagne à 2% en juin : incertitudes sur les perspectives d’assouplissement monétaire de la BoE

L'inflation britannique a contrecarré les attentes en restant stable à 2% en juin, s'éloignant des prévisions d'une légère décrue.

Demande de crédit des ménages en zone euro : rebond après deux ans de baisse

Une éclaircie sur le front du crédit ? Selon l'enquête de la Banque centrale européenne (BCE) publiée ce jour, la demande de prêts des ménages en zone euro repart à la hausse pour la première fois depuis deux ans.

Vivendi pourrait introduire Canal+ en bourse à Londres

Vivendi, le groupe français de médias et de télécommunications contrôlé par Vincent Bolloré, envisage de mettre en bourse sa filiale Canal+ à Londres, selon des informations de Bloomberg.

Audi Bruxelles menacé de fermeture : incertitude pour l’avenir du site et de ses 3.000 employés

L'avenir de l'usine Audi Bruxelles est en suspens. Le constructeur automobile allemand a annoncé hier son intention de restructurer le site, qui produit actuellement environ 50 000 véhicules par an, en raison d'une baisse de la demande de véhicules électriques (VE) et de "défis structurels de longue date".

France: Moody’s considère le résultat des élections comme « négatif » pour la note de crédit

L'agence de notation Moody's a averti mardi que le résultat des élections législatives en France est négatif pour la note de crédit du pays.