La Turquie se distingue des autres pays de l’OCDE avec un taux de croissance de 7%

La Turquie a été le pays ayant enregistré le taux de croissance annuel le plus élevé avec 7% au premier trimestre de 2021, parmi les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le produit intérieur brut (PIB) des pays de l’OCDE a été de -0,8% au premier trimestre de l’année, à cause de la pandémie de Covid-19.

Il s’agit d’une contraction de 1,7% de l’économie de l’Union européenne (UE), et de 1,8% pour la zone euro.

La Corée du Sud a enregistré un taux de 1,7% dans la même période, selon les données provisoires. Ce taux a été de 1,5% pour la France, 0,4% pour les États-Unis et 0,3% pour le Canada.

Le Royaume-Uni a été le pays de l’OCDE dont l’économie s’est contractée le plus avec 6,1%. l’Allemagne et le Mexique ont vu un taux négatif de 3,1% chacune.

La croissance s’est contractée au Japon (1,8%) et en Italie (1,4%) aussi.

L’économie turque avait affiché un taux de croissance de 4,5% au premier trimestre de 2020, avant de se contracter de 10,3% au trimestre suivant, à cause de la pandémie.

Au troisième trimestre, la normalisation de la situation en Turquie a permis d’enregistrer un taux de croissance de 6,3%, puis de 5,9% au dernier trimestre.

Au total, la Turquie avait affiché un taux annuel de 1,8% en 2020, se distinguant positivement des autres pays.

Le pays a ainsi fait un début fort en 2021 avec un taux de 7% au premier trimestre.

Les économistes ayant participé au sondage Finances de l’Agence Anadolu avaient prévu un taux de 6,4% pour cette période.

Par ailleurs, la Chine, pays qui n’est pas membre de l’OCDE et où les premiers cas de Covid-19 avaient été détectés, a annoncé un taux de croissance de 18,3%.

Articles récents

A lire également