mardi, janvier 26, 2021

Olaf Scholz: L’Allemagne double sa prévision d’emprunts 2021 à 180 milliards d’euros

Dans la même catégorie

Bourses européennes: Les actions rattrapées par les risques sanitaires et économiques

Les Bourses européennes ont fini en baisse vendredi, de nouvelles restrictions sanitaires et des indices d'activité attestant la contraction...

La Turquie passe à la 6ème place de ventes de voitures en Europe

Selon des données officielles de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), la Turquie est le seul pays à avoir...

Clôture mitigée dans les Bourses européennes, le discours de la BCE a pesé

Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé et sous leurs plus hauts de séance jeudi malgré les records...

L’inflation dans la zone euro confirmée à -0,3% sur un an en décembre

L'inflation dans la zone euro est restée négative en rythme annuel en décembre, en raison principalement de la baisse...

Les Bourses européennes montent après des records à Wall Street

Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi et Wall Street a inscrit de nouveaux records juste avant la...

L’Allemagne prévoit un quasi-doublement de ses emprunts sur les marchés l’an prochain pour financer les aides aux entreprises face à la crise sanitaire et économique, a annoncé vendredi le ministre des Finances, Olaf Scholz.

La commission budgétaire du parlement a validé une prévision d’emprunts de près de 180 milliards d’euros, le deuxième par son montant pour le pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

“Notre objectif est de surmonter cette pandémie et d’en sortir en pleine santé l’an prochain”, a dit Olaf Scholz lors d’une conférence de presse en ligne, ajoutant que les mesures de soutien et de relance prévues cette année et l’an prochain creuseraient la dette de plus de 300 milliards d’euros au total.

Les nouveaux emprunts déjà approuvés pour 2020 (218 milliards au maximum) n’auront “et de loin” pas tous été réalisés et une partie sera reportée sur 2021, a-t-il précisé.

“Un endettement élevé est nécessaire pour permettre à notre pays de traverser l’épidémie en toute sécurité”, a dit de son côté Eckhardt Rehberg, un député de la CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel. “Nous devons une fois encore faire usage de l’exemption de la règle du frein à la dette.”

Cette règle, inscrite dans la constitution allemande, plafonne l’augmentation de la dette publique en limitant le déficit du budget fédéral à 0,35% du produit intérieur brut (PIB). Elle a été suspendue cette année par les deux chambres du parlement en raison de la pandémie.

Les nouveaux emprunts prévus pour 2021 pourront atteindre 179,82 milliards d’euros, contre 96 milliards prévus dans le projet initial de budget présenté par Olaf Scholz en septembre.

Le ministre de l’Economie, Peter Altmaier, qui participait à la conférence de presse, a estimé que la prolongation des mesures de confinement partiel décidée cette semaine ne devrait pas se traduire par une “vague de grande ampleur” de défaillances d’entreprise sur les deux derniers mois de l’année grâce aux dispositifs d’aides financières mis en place.

“Je crois que pour les secteurs concernés au premier chef (…) grâce aux aides de novembre et décembre, nous nous sommes donné les moyens de limiter les conséquences économiques dans des limites gérables”, a-t-il dit.

Le gouvernement s’attend à ce que l’économie se contracte de 5,9% en 2020 et rebondisse de 4,4% en 2021.

La chancelière allemande et les dirigeants des Länder ont convenu mercredi de prolonger et de renforcer le confinement partiel mis en place. Les bars, les restaurants, les salles de sport et les lieux de divertissement resteront ainsi fermés au moins jusqu’au 20 décembre.

Articles récents

AFC dresse un bilan économique de la Tunisie, L’incertitude demeure…

Arab Financial Consultants (Groupe ATB) a dressé le bilan de l’économie tunisienne durant l’année 2020, qui s’est caractérisé par...

Dans la même catégorie