dimanche, janvier 17, 2021

Boris Johnson: La Grande-Bretagne mettra fin à son soutien aux projet d’énergies fossiles à l’étranger

Dans la même catégorie

Wall Street : La Bourse de New York finit en baisse de 0,57%

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%, après la présentation du plan de...

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, nervosité liée à la pandémie

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge vendredi, les inquiétudes liées à la pandémie de COVID-19, aux campagnes...

Royaume-Uni : L’économie s’est contractée de 2,6% en novembre

L'économie britannique s'est contractée de 2,6% en novembre, son premier repli mensuel depuis le mois d'avril, sous l'effet des...

Allemagne: L’économie s’est contractée de 5% en 2020

L'économie allemande s'est contractée de 5% en 2020 en raison des mesures de confinement instaurées dans le pays pour...

Le Royaume Uni décide de réduire les importations de la Chine

Le Royaume-Uni a présenté le 12 janvier une série de mesures pour restreindre les importations liées au travail forcé...

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’engagera à mettre fin au soutien du gouvernement aux projet d’énergies fossiles à l’étranger lors du sommet des Nations unies samedi, a annoncé son cabinet.

“En prenant aujourd’hui des mesures ambitieuses et décisives, nous créerons les emplois de demain, nous favoriserons la reprise après l’épidémie de coronavirus et nous protégerons notre belle planète pour les générations à venir”, a annoncé Boris Johnson dans une déclaration.

Plus de 70 dirigeants de pays tels que la Chine, l’Inde, le Canada et le Japon doivent dévoiler des engagements plus ambitieux en matière de climat lors du sommet.

La Grande-Bretagne serait la première grande économie à s’engager à mettre fin au financement public de projets d’exploitation de combustibles fossiles à l’étranger.

Le gouvernement britannique a déclaré que cette nouvelle politique entrerait en vigueur “dès que possible” et signifierait l’arrêt soutien de l’état aux projets d’énergies fossiles (pétrole, gaz naturel ou charbon) à l’étranger, notamment par le biais de l’aide au développement, du financement des exportations et de la promotion commerciale.

Il y aura des “exceptions très limitées” pour les centrales électriques au gaz dans le cadre de “paramètres stricts” en accord avec l’accord de Paris, selon la déclaration.

Articles récents

Wall Street : La Bourse de New York finit en baisse de 0,57%

La Bourse de New York a fini la semaine en baisse de 0,57%, après la présentation du plan de...

Dans la même catégorie