L’Allemagne referme ses commerces et ses écoles à partir de mercredi

L’Allemagne va fermer la plupart de ses commerces à partir de mercredi et jusqu’au 10 janvier, limitant ainsi l’intense période des achats de Noël dans le cadre d’un durcissement de ses mesures pour tenter de contenir l’épidémie due au nouveau coronavirus, a annoncé dimanche Angela Merkel.

“J’aurais souhaité des mesures plus légères. Mais en raison des achats de Noël, le nombre d’interactions sociales a considérablement augmenté”, a dit la chancelière à la presse à l’issue d’une réunion avec les dirigeants des 16 Länder du pays, confronté à une hausse des contaminations par le coronavirus.

“Il y a une nécessité urgente d’agir”, a-t-elle ajouté.

Dans le cadre de l’accord conclu entre le gouvernement fédéral et les exécutifs régionaux, seuls les commerces jugés essentiels, tels que les supermarchés, les pharmacies et les banques, seront autorisés à ouvrir à partir du 16 décembre.

Le gouvernement va mobiliser l’équivalent de 11 milliards d’euros par mois pour venir en aide aux entreprises affectées. Les commerces contraints de fermer seront indemnisés jusqu’à 90% de leurs coûts fixes, ou jusqu’à 500.000 euros par mois, a dit le ministre des Finances, Olaf Scholz.

Les écoles, sauf exceptions, resteront elles aussi fermées durant cette période et les employeurs devront passer en télétravail. La vente de feux d’artifice sera interdite avant le Nouvel An.

“LA SITUATION EST HORS DE CONTRÔLE”, DIT SÖDER

L’Allemagne est déjà en “confinement léger” depuis six semaines, ce qui signifie que les bars et les restaurants sont fermés mais que les commerces et les écoles sont restés ouverts. Ce dispositif n’a pas empêché une accélération de l’épidémie.

Certains Länder, plus durement touchés que d’autres, avaient déjà imposé de nouvelles restrictions et de plus en plus de voix s’élevaient pour réclamer une plus grande harmonisation au niveau de l’ensemble du pays.

“Le confinement léger a eu un impact, mais il n’a pas été suffisant”, a déclaré le ministre-président de Bavière, Markus Söder. “La situation est hors de contrôle.”

Outre les fermetures de commerces et des écoles, les rassemblements privés seront limités à cinq personnes de deux foyers différents. Cette règle sera assouplie pendant les fêtes afin de permettre aux familles de se retrouver.

Angela Merkel a déclaré qu’il était encore trop tôt pour savoir si l’intégralité de ces mesures pourraient être levées dès le 10 janvier.

L’Allemagne a mieux géré l’épidémie que ses voisins au printemps mais elle peine à contenir la deuxième vague depuis le début de l’automne et les nombres des nouvelles contaminations et des décès quotidiens ont atteint des records ces derniers jours, suscitant l’inquiétude au sein de la classe politique allemande.

L’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses a fait état dimanche de 20.200 nouvelles contaminations et de 321 décès supplémentaires. Au total, l’épidémie a fait jusqu’à présent 21.787 morts en Allemagne pour 1.320.716 personnes contaminées.

Articles récents

A lire également