La Banque d’Espagne: La reprise économique sera retardée

L’économie espagnole devrait se contracter de 0,4% ce trimestre, après deux trimestres consécutifs de reprise, en raison des restrictions imposées pour enrayer une troisième vague d’infections au coronavirus en début d’année, a déclaré mardi la Banque d’Espagne.

L’institution a également abaissé sa prévision de croissance pour l’ensemble de 2021.

Après une récession record de 11% l’an dernier, l’Espagne devrait connaître cette année une croissance de son produit intérieur brut (PIB) de 3,2% à 7,5% avec un scénario central de 6%, selon la banque centrale espagnole, dont la précédente estimation en décembre était de 6,8%.

Les prévisions pour le premier trimestre de 2021 vont d’une contraction de 0,9% à une progression de 0,4% par rapport aux trois mois précédents, au cours desquels le pays a enregistré une croissance de 0,4%, plus forte que prévu. Le scénario principal table sur une contraction de 0,4%.

« L’impact de la troisième vague de la pandémie en début d’année a modéré les prévisions et décale la reprise de l’activité économique au second semestre », dit la Banque d’Espagne, tout en ajoutant que la « réactivation » de l’activité en mars pourrait encore surprendre positivement.

« Au deuxième trimestre, nous voyons clairement une croissance positive », a déclaré à la presse Oscar Arce, économiste en chef de l’institution, qui s’attend à « un fort rebond » au second semestre de 2021 grâce aux progrès dans la campagne de vaccination contre le COVID-19, qui devrait permettre de lever la plupart des restrictions d’ici à la fin de l’année.

Pour 2022, la banque centrale prévoit une croissance de l’économie espagnole comprise dans une fourchette de 4,6% à 5,5%, plus élevée que sa prévision précédente de 3,9% à 4,8%.

Néanmoins, l’économie espagnole, qui dépend largement du tourisme, ne retrouvera pas ses niveaux antérieurs à la crise sanitaire avant 2023, lorsque le nombre de voyageurs étrangers devrait renouer avec ses records de 2019.

Articles récents

A lire également